consumer waste

NICK HENNIES - Flourish (Consumer Waste, 2013)
Je ne sais pas combien de disques j'ai entendu avec Nick Hennies (pas des masses en tout cas), ni depuis combien de temps je croise ses enregistrements, mais une chose est sûre, c'est que c'est la première fois avec Flourish que j'entends une œuvre écrite et interprétée par cet excellent percussionniste. Et putain que c'est bon ! car si ses interprétations et ses improvisations m'ont laissé de bons souvenirs, voire très bons, cette composition se révèle quant à elle aussi riche que prometteuse.

Ce n'est pourtant pas grand chose cette composition : deux fois trois blocs de sons (plus une coda) pour vibraphone, séparés par un silence ; une structure simple et symétrique qui évolue par blocs successifs. Les blocs 1, 2, 4 et 5 jouent sur le décalage entre les baguettes, décalages temporels ou écarts entre les différentes baguettes utilisées (dures, médiums ou douces), tandis que les blocs 3 et 6 jouent plus sur les nappes, les résonatrices du vibraphone et l'espace. Seulement, tout est écrit et joué avec une sensibilité incroyable et une attention minutieuse : de la précision métronomique des premiers blocs basés sur des répétitions rigoureuses et obsédantes, à l'aspect inouï et inattendu des nappes sonores finales, jusqu'à la coda qui bénéficie d'une prise son très lointaine, ce qui la rend d'autant plus énigmatique et fantastique.

De plus, Nick Hennies prend ici le temps qu'il faut pour dévoiler toute la richesse de chaque bloc sonore. Au bout de cinq-six minutes, de mystérieuses harmoniques finissent toujours par s'enchevêtrer de manière énigmatique, comme si Hennies jouait une musique "spectrale" mais de manière naturelle. Le jeu sur les résonances et les harmoniques tisse un corps complexe et riche d'harmoniques et de variations microtonales, tout en faisant attention à la façon dont ce corps (une sorte de "réseau spectral") remplit et/ou produit un certain espace sonore.

Une très belle composition et une interprétation rigoureuse et minutieuse de cette étude pour vibraphone, harmoniques et espace sonore. Conseillé.

VA AA LR - It Just Ain't Flapping (Consumer Waste, 2013)
VA AA LR est un nom de groupe derrière lequel se cachent trois musiciens expérimentaux basés à Londres : Vasco Alves, Adam Asnan, et Louie Rice. Tous les trois utilisent des radios, des outils analogiques,des bandes, jouent sur les phénomènes électromagnétiques et les ondes statiques, sur des sons enregistrés et amplifiés, etc. Leur musique semble surgir des scènes expérimentales les plus radicales de Corée, Nouvelle-Zélande et Australie, ou américaine (qui en gros pourrait ravir les fans de Graham Lambkin, Hong Chulki, ou Matt Earle).

Une musique abstraite et abrasive, dure, rocailleuse et très aventureuse. Il s'agit de huit courtes pièces très certainement complètement improvisées : des miniatures qui se ressemblent et composées de sonorités réductionnistes, une musique assez calme qui présente quelques ruptures surprenantes, en utilisant des textures de musique concrète proche du glicth et du lo-fi, sur des formes héritières de l'eai et du réductionnisme. Ça couine, grince, percute, siffle, c'est assez statique mais sans que l'on sache où l'on va, ni d'où ça vient. Une musique franchement expérimentale qui semble tenter d'extraire toutes formes de références musicales (tant au niveau de la forme que du contenu). Un trio qui navigue en somme sur des territoires osés et créatifs, qui explorent le son de manière interne et granuleuse. Du bon travail.

informations, présentation, chroniques & extraits: 
Nick Hennies - Flourish http://consumerwaste.org.uk/cw10  
VA AA LR - It Just Ain't Flapping http://consumerwaste.org.uk/cw09 

3 commentaires:

  1. I'm sorry, I can not find your download link (

    RépondreSupprimer
  2. i'm sorry, it's just a review blog, i don't put any DL link here... you couldn't find it...

    RépondreSupprimer
  3. It is unfortunate that are no DL links. Nonetheless great blog! Thank you for your work.

    RépondreSupprimer